history of ebike

Histoire les grandes courses cyclistes

Les grandes courses cyclistes

La bicyclette fête ses 200 ans au mois de juin prochain. Pour la circonstance Quantum, le spécialiste du vélo électrique à Montréal, propose dans ce blog de vous raconter une histoire qui a commencé en 1817 avec la draisienne pour aboutir au vélo à propulsion électrique d’aujourd’hui.

Avec tout nouvel engin qui permet de se déplacer, les hommes ne tardent pas confronter leur force et leur intelligence. Le vélo ne fait pas exception et le début du 20ème siècle vit arriver les premières courses cyclistes. Voici un petit florilège des plus célèbres.

En Europe

Des trois grandes courses cyclistes par étapes, Tour de France, le Tour d’Italie et Tour d’Espagne, le Tour de France est probablement la plus célèbre. Il a lieu au mois de juillet, dure 23 jours, couvre environ 3500 km et est retransmis dans plus de 170 pays. Le premier Tour eut lieu en 1903 et son petit succès populaire amena les organisateurs à le reconduire d’années en années, avec une interruption lors des deux guerres mondiales.  Le maillot jaune apparaît en 1919 et devient un des symboles de ce qu’on appelait la “Grande Boucle”. Au fil du temps, le Tour a bâti sa légende.  Avec l’arrivée des tout premiers reportages télévisés en 1948, le succès ira croissant.

Jusqu’aux années 1980, seules des équipes d’Europe de l’Ouest participent au Tour. Puis les organisateurs vont intégrer des coureurs venus d’autres horizons : Colombie (le grimpeur Luis Herrera) d’abord, puis Etats-Unis (Greg LeMond).  Il faudra attendre la chute du mur de Berlin pour voir participer les coureurs d’Europe de l’Est.  En 2009, le Tour comptait deux Japonais, en 2014 un Chinois, en 2015 les premiers africains noirs, deux Érythréens…

Le tour d’Italie, le Giro, et le Tour d’Espagne, la Vuelta, sont peut-être un peu moins célèbres que le Tour de France. Le premier Giro eut lieu en 1909. Il a lieu en mai/juin et couvre environ 3400 km.  La première Vuelta remonte à 1935.  Elle a lieu à l’automne et couvre 3000 km.

A ces courses par étape s’ajoutent les grandes classiques : Milan-San Remo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix… la liste est longue en Europe et dans le monde et nul doute que le baron Drais, il y a 200 ans, n’aurait jamais imaginé que son vélocipède en bois ferait un tel chemin.

Au Canada

Comme en Europe, les premières courses cyclistes apparaissent au Canada à la fin du 19ème siècle. A partir de 1894 La Dunlop Trophy Race attire les meilleurs cyclistes canadiens et américains. En 1899, les Championnats du Monde ont lieu à Montréal et en 1912, le Gardens de Toronto voit se dérouler la première course des Six Jours. Ensuite, l’engouement pour le vélo décline pour renaître au cours des années 1970.  Le Tour du Canada n’existe pas encore mais le pays n’est pas en reste pour les courses cyclistes. Le Grand Prix des Amériques disparut en 1992 (il n’avait duré que 4 ans) et d’autres courses l’ont remplacé depuis 2010 : le Grand prix cycliste de Montréal et le Grand prix cycliste du Québec. Ces deux courses d’une journée sont réservées aux professionnels et ont lieu à l’automne à deux jours d’intervalle. Ce ne sont évidemment pas les seules au Canada et beaucoup de villes et de province organisent des courses cyclistes.

Quelques grands coureurs

Même si vous ne vous intéressez pas au vélo, ces noms-là devraient vous évoquer des souvenirs : Fausto Coppi (années 40/50), Frederico Bahamontes (années 50/60)  Louison Bobet (années 60), Jacques Anquetil (années 50/60), Raymond Poulidor (années 60/70), Eddy Merckx (années 70), Bernard Hinault (années 80), Laurent Fignon (années 80) Miguel Indurain (années 90) Greg LeMond (années 80/90) Lance Armstrong très contesté mais qui reste un grand coureur (années 90/2000), Alberto Contador (années 2000/2010) … et tant d’autres.  

 

Leave a Reply